vendredi 27 septembre 2013

En réponse à un article de l'Hebdo du vendredi, mis en ligne le 25 septembre 2013.
      
   Comme l'indique la charte d'action municipale du Front National, notre parti" réaffirme sa volonté de constituer une véritable alternative politique nationale et locale, et d'ouvrer au redressement de notre pays, victime d'une politique mondialiste ultra-libérale menée depuis des décennies".

      "Dans un esprit de rassemblement au service de l'intérêt général, le Front National et  ses représentants sont favorables à des accords locaux et la constitution de listes communes de candidats aux élections municipales avec des individus ou des organisations s'engageant à respecter " plusieurs principes en matière de fiscalité, de sécurité, de développement économique, de lutte contre les dépenses inutiles, de transparence, d'urbanisme, de subvention, de défense de la laïcité, de consultation de la population, de règlement des installations sauvages de nomades.

     Je n'ai rien dit d'autre, ou cela a été mal compris.

     Je tiens à ajouter qu' avec un électorat d'au moins 18%, nous serons au second tour et nous n'aurons pas à faire un quelconque rapprochement pour être présents. Il ne tient donc à ceux qui veulent renverser l'actuelle majorité socialiste sans pour autant revenir aux errements antérieurs dont l'ancien président Sarkozy a été la parfaite illustration d'en tirer toutes les conséquences.

    Par ailleurs, s'agissant de la liste de Thierry Maillard, j'attire l'attention des électeurs sur le fait que je suis le seul seul candidat investi par le Rassemblement Bleu Marine et le Front National, et que personne d'autre n'a le droit de se  prévaloir du soutien de ces deux partis.

Roger Paris
Tête de liste de la liste Reims Bleu Marine

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire