jeudi 26 septembre 2013

Pas de quoi être fier du classement de Reims dans les villes de France...

 cf. L'hebdo du vendredi
(Article mis en ligne le 25 septembre 2013)

"Reims dans la seconde moitié de tableau"

  • Reims sombre dans ce palmarès notamment à cause du thème « Economie et emploi » où l'agglomération pointe en 47e position.
    Reims sombre dans ce palmarès notamment à cause du thème « Economie et emploi » où l'agglomération pointe en 47e position. (© l'Hebdo du Vendredi)
"Dans cette édition 2013 des « 50 villes où il fait bon vivre » (hors Paris), il s'agit en fait de trois classements distincts, « Jeunes », « Familles » et « Seniors », selon les attentes de chacun en fonction de son âge et de sa situation personnelle. Pour établir ce classement, L'Express a donc comparé les 50 métropoles françaises les plus peuplées selon 31 indicateurs dont la source est principalement l'INSEE. Ces indicateurs ont ensuite été pondérés en fonction de leur importance pour chacune des trois grandes catégories « Jeunes », « Familles » et « Seniors ».
Et comme souvent, le jeu des comparaisons mis en forme par L'Express est peu flatteur pour les deux grandes cités de la Champagne-Ardenne : Reims et Troyes. La métropole rémoise ne se classe que 29e du palmarès « Jeunes » (1er Toulouse, 2e Bordeaux et 3e Nantes), 36e pour les « Familles » (1er Nantes, 2e Rennes et 3e Grenoble) et 44e pour les « Seniors » (1er Angers, 2e Bordeaux et 3e Toulon). La préfecture auboise fait encore pire : 47e du classement « Jeunes », 46e des « Familles » et 43e des « Seniors ».
Quand aux sous classements, par thème, ils ne redonnent pas vraiment le sourire. Si Reims obtient des places honorables dans les thèmes « Education » (22e), « Immobilier » (25e), « Culture » (27e) et « Attractivité » (29e), elle pêche davantage en matière de « Sécurité » (34e), « Santé » (35e), « Cadre de vie » (36e) et surtout au niveau de l'« Economie et l'emploi » (47e).
On peut toujours critiquer les critères permettant d'établir ce type de classement et notamment le fait que sont comparées des agglomérations à la taille et à la population très variables. Reims Métropole, qui est une agglomération de taille moyenne (217 000 habitants) en pâtit certainement. Le fait de ne pas être une ville-préfecture, l'une des rares dans ce cas parmi les 50 villes étudiées, et donc de ne pas bénéficier des retombées qui en découlent, est une des autres raisons qui ne favorisent pas Reims dans l'établissement de ce palmarès. Reste que c'est est une photographie qui a le mérite d'exister et qui doit interpeller les décideurs de notre région.

Le palmarès complet des « 50 villes où il fait bon vivre » est à retrouver dans le magazine L'Express Réussir n°21 (octobre-novembre 2013). En vente actuellement au prix de 5,90€"

____________________________


Le résultat d'une gestion UMP, puis PS.

Vivement une majorité Reims Bleu Marine - Front National avec Roger Paris !!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire